Déjà la fin pour la plateforme de streaming française Salto ?

L’avenir de la plateforme Salto, lancé en octobre 2020 par TF1, M6 et France Télévisions, est incertain. Censé concurrencer les géants américains du streaming, le “Netflix français” risque au contraire de disparaître. La dissolution et la cessation de ses activités figurent en effet à l’ordre du jour d’un Comité social économique (CSE) exceptionnel, ce vendredi 20 janvier chez France Télévisions.

Selon le site Puremedias, la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte actera la fin de Salto lors de ce comité, alors que le groupe est pour l’instant le seul à ne pas s’être prononcé sur le futur de la plateforme. TF1 et M6 avaient en effet déjà annoncé vouloir quitter le capital de Salto, détenu à parts égales par les trois groupes audiovisuels.

Un nouvel actionnaire ?

Une situation pas si surprenante, étant donné le contexte tendu qui règne depuis l’échec de la fusion entre TF1 et M6 en mai 2021. En réaction, le groupe France Télévisions s’était dit prêt à céder sa participation dans la plateforme, et les deux chaînes s’étaient bien engagées à la racheter, en cas d’union, pour un montant de 45 millions d’euros. Ce qui aurait permis au groupe public de boucler son budget 2023 et “absorber totalement l’inflation”, avait confié Delphine Ernotte dans une interview au Figaro fin 2022.

Avec seulement 800 000 abonné·es à son compteur, le seul espoir pour Salto reste donc un rachat total par une autre entreprise. Selon le site d’investigation L’Informé, une société espagnole du nom d’Agile serait la seule candidate. Un échec de l’opération signerait donc la fin de la plateforme.

%d blogueurs aiment cette page :