Un “Chat Potté” flambant neuf pour une remontada discutable

Plus personne ne pense à Shrek depuis dix ans, et voilà pourtant la licence soudain revenue d’entre les morts avec cette improbable suite à un spin-off consacré, en 2011, au personnage du Chat Potté (Antonio Banderas/Boris Rehlinger en VF) et qui avait, malgré de très bons chiffres, sonné la fin de la saga. Peut-être parce que quelqu’un·e chez DreamWorks avait eu la lucidité de sentir que même si beaucoup de gens l’avaient vu (11e succès de l’année), personne n’en avait parlé – et aujourd’hui, franchement, personne ne s’en souvient.

Pourquoi le faire revenir, alors ? Pour tenter un gros coup : remettre tout simplement la licence au centre de la carte d’une animation mondiale, où l’espace d’une reconquête s’est ouvert avec la fin de règne des insubmersibles franchises des années 2000 et 2010. Un pari qui ne peut s’envisager sans un sérieux relooking : un rendu brossé, peint, presque baveux, soulignant le (faux, évidemment) geste, bref très cartoon, qu’achèvent de mettre au goût de 2022 des séquences d’action époustouflantes de dynamisme, tordues entre des points de vue extrêmes, abolissant le haut, le bas, etc.

Un fond narratif limité

Le modèle est clair, et même assumé par les executives de chez DreamWorks, qui ont récemment annoncé vouloir accorder leurs violons à un nouveau standard : Spider-Man: New Generation (plus connu sous son titre VO, Into the Spiderverse) et ses suites, licence à elle seule responsable de la fin de règne du photoréalisme plastifié pixarien. Reste que ce Into the Chatpottéverse, aux prétentions quelque peu déroutantes pour qui vient modestement chercher un humble Shrek-like, avec clins d’œil pop et la voix d’Eddy Murphy, bute sur le fond narratif forcément limité et ringard de la franchise.

Le Puss in Boots peut bien se mouvoir et se dessiner comme un ou une héros·oïne des années 2020, il reste un chat avec l’accent de Zorro. Son destin nous est franchement indifférent, et DreamWorks n’a pour répondre à ce problème que des convenances de manuel de scénario. On reste donc perplexe en attendant un hypothétique Shrek 5, qui devrait logiquement se balader entre les multivers.

Le Chat Potté 2 : La dernière quête de Januel P. Mercado et Joel Crawford, avec Antonio Banderas, Harvey Guillen, Florence Pugh, Salma Hayek (2022, E.-U., 1h42).

Generated by Feedzy
%d blogueurs aiment cette page :